Search

Language:  
Search for:

Available article translations:

Guide de mise à niveau de Parallels Plesk

APPLIES TO:
  • Parallels Plesk
  • Parallels Plesk Sitebuilder 4.5 for Linux/Unix

Stratégie de mise à niveau

Il y a deux manières de mettre à niveau Plesk. La méthode adaptée dépend de votre environnement de serveur (c'est-à-dire : l'OS, les logiciels tiers installés et les ressources du système) :

  • Mise à niveau sur place : la mise à niveau sur place est réalisée sur le même serveur à l'aide du Programme d'installation de Parallels. Vous pouvez adopter cette stratégie si l'OS installé sur le serveur est pris en charge par la version cible de Plesk et si elle est toujours prise en charge conformément à la Politique régissant le cycle de vie de Parallels Plesk. Toutefois, si un logiciel d'hébergement non compatible avec la version cible de Plesk est installé sur le serveur (par exemple hMailServer, MDaemon ou Gene6 FTP Server), nous vous recommandons vivement de procéder à une mise à niveau par transfert.

  • Mise à niveau par transfert : la mise à niveau par transfert consiste à passer à la version la plus récente de Plesk en déplaçant vers un autre serveur sur lequel est installée la version la plus récente de Plesk toutes les données d'hébergement et tous les paramètres du serveur Plesk actuel. Cette stratégie est privilégiée lors de la mise à niveau de serveurs dont l'OS est en fin de vie d'après la Politique régissant le cycle de vie ou proche de la date de fin de vie. La mise à niveau par transfert vous permet également de réduire au minimum les périodes d'interruption de services sur le serveur de production. De fait, les sites Web restent en ligne pendant le transfert.

Dans ce guide, vous trouverez les informations pour procéder à une mise à niveau sur place de Plesk. Si vous optez pour la mise à niveau par transfert, consultez nos guides de meilleures pratiques pour la migration et le transfert :

Prérequis

Avant de lancer la mise à niveau, vérifiez les points de la courte liste suivante afin de vous assurer que la mise à niveau est possible et réaliste. Par ailleurs, assurez-vous que le serveur dispose de suffisamment de ressources et qu'il satisfait tous les prérequis.

  1. Vérifiez si l'OS exécuté sur le serveur est toujours pris en charge par le fournisseur et s'il n'est pas proche de la date de fin de vie (pour cela, consultez la page Politique régissant le cycle de vie de Parallels Plesk). Si l'OS approche la date de fin de vie, une mise à niveau par transfert est recommandée : configurez le nouveau serveur avec un OS moderne et la version la plus récente de Plesk. Utilisez le Gestionnaire de transfert & de migration de Plesk pour copier les données depuis l'ancien serveur.

  2. Consultez les notes de mises à jour et vérifiez si le serveur est conforme aux configurations logicielles requises de la version cible. Assurez-vous que le logiciel installé sur le serveur est compatible avec la version cible. Par exemple, si hMailServer est installé sur le serveur et configuré comme serveur de messagerie pour Plesk, la mise à niveau vers Plesk 11.0.9 et les versions ultérieures échouera, car ces versions ne sont pas prises en charge par hMailServer. Dans ce cas, nous vous recommandons vivement d'opter pour la mise à niveau par transfert.

  3. Vérifiez si la version actuelle de Plesk prend en charge la mise à niveau vers la version cible. Ces informations sont disponibles dans la section "Earlier Versions Supported for Upgrade" des Notes de mises à jour de Plesk.

  4. Vérifiez s'il y a au moins 4 Go d'espace disque libre sur le serveur dans chacun des répertoires suivants :

    • Sur Windows : C:\ParallelsInstaller et %plesk_dir%
    • Sur Linux : /root/parallels et /usr/local/psa (ou /opt/psa sur Debian et Ubuntu) et /tmp (s'il est monté sur une partition distincte).
  5. Sur Linux, vérifiez si le gestionnaire de packs du système (Yum sur CentOS et RHEL, APT sur Debian et Ubuntu) est correctement configuré. Assurez-vous qu'il peut récupérer et installer les packs des répertoires du fournisseur de l'OS.

  6. Sur Windows, déterminez si le fournisseur de la base de données est utilisé pour enregistrer la base de données de configuration de Plesk (article n° 3453). Si le fournisseur de la base de données Plesk est Jet, passez à MySQL. Suivez les instructions de l'article n° 5532. Vous gagnerez du temps pendant la mise à niveau.

  7. Téléchargez et exécutez l'outil de vérification préalable à la mise à niveau (article n° 9436). Vérifiez tous les avertissements signalés par le script. Si un problème est détecté, il est signalé comme avertissement dans le rapport final. Le fichier de log comporte une description complète du problème ainsi qu'un lien vers un article de la base de connaissances avec des solutions pour le problème. Appliquez ces solutions. Ensuite, exécutez à nouveau l'outil de vérification préalable à la mise à niveau. Procédez ainsi pour éliminer tous les avertissements ou du moins les problèmes critiques (par exemple, vous pouvez ignorer les problèmes non critiques comme les avertissements liés à la logique commerciale).

  8. Consultez les sections "Notes on Installation, Upgrade, and Migration" et "Known Problems and Limitations" dans les notes de mises à jour de la version cible de Plesk et prenez les mesures nécessaires.

  9. Programmez la mise à niveau. Choisissez une période pendant laquelle la charge du serveur est faible et pendant laquelle l'impact du temps d'interruption sur les clients d'hébergement est minime.

  10. Désactivez temporairement toutes les tâches de maintenance planifiées, car elles risquent d'interférer avec le processus de mise à niveau. (notamment sur Windows)

Mise à niveau

Maintenant que toutes les vérifications sont réussies, vous pouvez procéder à la mise à niveau.

Remarque : si Plesk est installé dans un conteneur qui utilise les templates Parallels Virtuozzo Containers, vous devriez envisager une mise à jour des templates. Toutes les instructions sont disponibles dans l'article n° 117518.

Si vous utilisez Plesk 10.4.4, allez sous Outils & Paramètres > Mises à jour et à niveau et lancez la mise à niveau depuis l'interface Web du Programme d'installation de Parallels. Sinon, téléchargez le dernier Programme d'installation automatique correspondant à votre OS et à votre architecture depuis notre site Web et exécutez-le.

  • Sur Windows :

    plesk-installer.exe
    
  • Sur Linux :

    chmod +x ./plesk-installer
    ./plesk-installer
    

Si une mise à niveau sur Linux a commencé pendant que vous étiez connecté au serveur via SSH, assurez-vous que la connexion ne soit pas interrompue jusqu'à la fin de la procédure de mise à niveau. Appliquez cette meilleure pratique : utilisez le gestionnaire de fenêtres Screen. Cet outil permet de gérer plusieurs sessions de console via une connexion SSH unique. Les programmes continuent de s'exécuter dans des terminaux virtuels même si la connexion SSH est interrompue. Vous pouvez vous familiariser avec cet outil pratique à l'aide de ce court manuel d'introduction.

Sur Windows, une connexion continue ne pose pas de problème, car Windows conserve les programmes et assure leur exécution, même si une session Bureau à distance est interrompue.

IMPORTANT ! Pendant que la procédure de mise à niveau est en cours d’exécution, n'interrompez pas le Programme d'installation de Parallels et ne rebootez pas le serveur.

En cas de problème

  1. Si le Programme d'installation de Parallels n'affiche aucun résultat pendant un long moment, cela ne signifie pas que la mise à niveau est bloquée. Au contraire, une longue opération peut se dérouler silencieusement en arrière-plan. Vérifiez ce qui se passe sur le serveur :

    • Sur Linux, exécutez "ps axufww". Vérifiez l'arborescence des processus qui émane de la procédure du Programme d'installation de Parallels. Regardez si l'un de ces processus est en cours d'exécution (statut "R"). Exécutez plusieurs fois la commande sur un intervalle de 1 à 3 minutes et vérifiez s'il y a des changements.

    • Sur Windows, téléchargez Process Explorer depuis Microsoft Technet. Dézippez l'outil et exécutez-le. Consultez l'arborescence des processus et vérifiez si un processus enfant de ai.exe consomme du CPU ou ouvre/ferme des fichiers.
  2. Si la mise à niveau échoue, vérifiez les messages d'erreurs dans le résultat et dans les fichiers de log (C:\ParallelsInstaller\autoinstaller3.log sur Windows ou /tmp/autoinstaller3.log et /tmp/plesk_12.0.18_installation.log sur Linux). Consultez la Base de connaissances Parallels : recherchez les solutions correspondant aux messages d'erreurs.

  3. Afin de poursuivre une mise à niveau échouée, exécutez à nouveau plesk-installer.exe sur Windows, ./plesk-installer sur Linux ou utilisez la commande suivante :

    /usr/local/psa/bootstrapper/pp12.0.18-bootstrapper/bootstrapper.sh repair
    

Consultez également :




c81e59b61af9dca603ba03b14aabe968 56797cefb1efc9130f7c48a7d1db0f0c bfe5815000fa4d6406f980c3dc0b4088 3ab1af55c4b84a70b6e8e87334f3a6ea ff34d28651ab50065276d6dd0caee9c0 76149d733533595e01a1c81494e34367

FEEDBACK
Was this article helpful?
Tell us how we may improve it.
Yes No
 
 
 
 
 
 
Server Virtualization
- Parallels Cloud Server
- Parallels Containers for Windows 6.0
- Parallels Virtuozzo Containers
Automation
- Parallels Automation
- Parallels Automation for Cloud Infrastructure
- Parallels Business Automation Standard
- Parallels Virtual Automation
- Parallels Plesk Panel Suite
- Web Presence Builder
- Parallels Plesk Automation
- Parallels Small Business Panel
- Value-added Services for Hosters
- Parallels Partner Storefront
Services & Resources
- Cloud Acceleration Services
- Professional Services
- Support Services
- Training & Certification